Les actualités du Technopôle

Retour du CES International 2017

Le « 12 / 14 de l’Arbois », manifestation mensuelle organisée par le Technopôle de l’environnement Arbois-Méditerranée chaque premier mardi du mois, est revenu le 7 février dernier sur le CES International 2017 en présence notamment de Stéphane Soto, pour Aix-Marseille French Tech et Eric Notin pour la Chambre de Commerce et d’Industrie Marseille Provence. Il s’agissait d’un nouveau retour d’expérience, après la première aventure de 2016, permettant de restituer aux technopolitains et au monde économique le déroulement, les réussites et les points d’amélioration du dispositif mis en place cette année.

 

LE CES INTERNATIONAL EN QUELQUES CHIFFRES

En 2017, le CES International, c’était 3800 exposants, venus de 150 pays, qui ont dévoilé à plus de 170000 visiteurs et 6500 médias leurs innovations sur un espace d’exposition qui représente la surface de 40 terrains de football.

En 2016, la France représentait la troisième nation présente sur ce salon avec 250 exposants dont 128 start-up. En 2017, la France a renforcé son positionnement avec 275 exposants dont 178 startups, soit la deuxième présence mondiale sur la zone de l’Eureka Park dédiée à l’innovation et aux start-up.

Cette année encore, le territoire Aix-Marseille Provence, sous l’égide d’Aix-Marseille French Tech, a permis à 14 entreprises innovantes d’exposer leurs technologies sur l’Eureka Park.

 

2017, UNE CONFIRMATION

Stéphane Soto, au nom de la délégation AMFT, a souligné l’immense succès de cette manifestation pour les entreprises exposantes, dans le droit fil des espérances nées en 2016. Des liens professionnels avérés se sont noués, non seulement de façon exogène, avec les visiteurs du CES International, mais également en interne entre start-up, sur un mode collaboratif affirmé qui fait le succès du dispositif de développement porté par une politique publique volontariste. Les collectivités et les institutions ont une place essentielle dans le succès de l’opération, explique Stéphane Soto.  Lors de cette édition, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Bouches-du-Rhône, la Métropole Aix-Marseille Provence ou la Chambre de Commerce et d’Industrie ont été des éléments moteurs du dispositif et ont représentés notamment par Messieurs Renaud Muselier, Jean-Marc Perrin et Didier Parakian. Évoquant la quatrième révolution industrielle qui se profile, le Directeur Général d’Aix-Marseille French Tech relève combien les décideurs publics ont pris la mesure de la place prépondérante à prendre par le territoire, dont les atouts permettent de fonder une espérance de leadership européen. Trois start-up du territoire Solable, 3D Rudder et Ondilo, ont été distinguées par un CES Innovation Award  et une nouvelle fois mises à l’honneur en recevant le 2 février dernier, des mains de Martine Vassal, la médaille d’honneur du Département des Bouches-du-Rhône.

 

2018, UNE MONTEE EN PUISSANCE

Stéphane Soto a évoqué devant l’assemblée des participants la prochaine édition du CES International, qui se déroulera début janvier 2018. Il souhaite que le dispositif soit encore plus abouti. Les démarches sont à ce jour déjà engagées pour emmener 25 à 30 entreprises du territoire, tant les retombées économiques et médiatiques sont élevées pour les participants à l’aventure et pour les territoires venant au soutien du dispositif. Parmi les axes d’amélioration cités : la nécessité d’une représentation des entreprises harmonisée dans un espace dédié sur le site d’exposition et l’anticipation d’une offre logistique cohérente permettant de réduire les coûts. Aix-Marseille French Tech en appelle à une participation accrue des partenaires institutionnels, le développement des entreprises de l’innovation étant une ressource forte en termes d’emploi.

Des retours d’expérience des start-up exposantes, qu’il s’agisse de Solable, de Goalmap, ou de Sonora Labs qui ont témoigné de leur participation au CES International lors de ce « 12-14 », se dégagent quelques points essentiels :

  • Des contacts hautement qualifiés dans les chaînes de décision,
  • Un feedback à très haute valeur ajoutée,
  • Un poids médiatique certain du label « exposant CES International» et plus encore « Award CES »,
  • Un bilan communication très largement positif,
  • Des prises de contact stratégiques notamment françaises. En effet, la présence des plus hauts responsables des entreprises et des grands comptes permettent des échanges B2B ou B2C à des niveaux difficilement accessibles en France.

Des projets prometteurs, des distinctions remarquables, des partenaires proactifs nous permettent d’augurer pour l’édition 2018 un écho encore plus important pour les startups du territoire métropolitain.