Les actualités du Technopôle

  • Louis Schweitzer présente le 3e volet du Programme d’Investissements d’Avenir

Louis Schweitzer présente le 3e volet du Programme d’Investissements d’Avenir

Jean-Marc Perrin, président du Technopôle de l’environnement Arbois-Méditerranée, a eu l’honneur de recevoir Louis Schweitzer, commissaire général à l’investissement, le mercredi 16 novembre 2016. Accompagné du directeur de programme des centres d’excellence, Claire GIRY, le commissaire général à l’investissement a présenté le troisième volet du programme d’investissements d’avenir (PIA) aux technopolitains. En amont, Louis Schweitzer a souhaité rendre visite aux start-up et laboratoires de recherche lauréats des précédents appels à projets du PIA. Une rencontre a également eu lieu avec les pôles de compétitivité SAFE Cluster et Capenergies.

Vers un PIA 3

Alors que le troisième volet du Programme d’investissements d’avenir (PIA) est actuellement soumis au vote du Parlement, Louis Schweitzer, Commissaire général à l’investissement, est venu ce mercredi 16 novembre présenter le programme qu’il pilote et les actions à venir. L’ancien PDG de Renault rappelle l’historique du PIA : « Lancé en 2010 par Michel Rocard et Alain Juppé sous le nom de « grand emprunt »,  le PIA a pour objectif d’accroître la compétitivité française en encourageant l’innovation. » Un troisième programme d’investissements d’avenir (PIA 3) doté de 10 milliards d’euros a été annoncé par le Président de la République en septembre 2015. Le Parlement a été saisi pour une mise en œuvre dès 2017 afin d’éviter toute rupture entre les PIA1 et 2 et ce nouveau PIA. « Le budget de 47 milliards d’euros des PIA 1 et 2 sera engagé à la mi 2017, le PIA 3 devrait être promulgué avant le 31 décembre afin qu’il n’y ait pas de discontinuité », précise Louis Schweitzer. Le PIA3 financera l’enseignement, la recherche, les entreprises innovantes et également les «territoires d’innovations ». Toutes les actions du PIA3 incluront une dimension numérique, et plus de 60 % des crédits seront affectés à des projets qui contribuent à la croissance verte. Il s’agit de construire une économie plus sobre en énergie, plus connectée, et donc plus innovante.

Commissariat général à l'investissement

Louis Schweitzer, Commissaire Général à l’investissement, était entouré de Jean-Marc Perrin, Président du Technopôle de l’environnement Arbois-Méditerranée, et de son équipe, de Didier Parakian, Président de la Commission en charge de l’Economie, Nouvelles Technologies, Enseignement Supérieur de la Métropole Aix-Marseille-Provence, de Denis Bertin, Vice-Président délégué AMIDEX Aix-Marseille Université, de Pierre Chiapetta Vice-Président Recherche Aix-Marseille Université, de Dominique MARANINCHI, Président de l’IMERA Aix-Marseille Université, de Thierry Delafontaine, Directeur du Département Enseignement Emploi et Sante du Conseil de Territoire du Pays d’aix, de Florence Perrin, Attachée parlementaire du Député Christian Kert, des DG des pôles de compétitivité SAFE Cluster, Géraud Parjadis, et Capenergies, Bernard Mahiou.

 

A la rencontre de Novadem, Hysilabs et SP3H

La visite du commissaire général à l’investissement a commencé par la rencontre de trois start-up : NOVADEM, HYSILABS et SP3H. Pascal Zunino, co-fondateur de NOVADEM, leader européen dans les systèmes drones, a exposé ses solutions destinées aux marchés industriels, à la sécurité civile. Les drones de NOVADEM permettent à ses clients (pompiers, gendarmerie, industriels, viticulteurs…) d’utiliser la dimension aérienne afin d’améliorer leur efficacité et réduire les risques inhérents à leurs métiers. Ses projets de recherche et développement sont soutenus par le ministère de la recherche ainsi que les acteurs régionaux et nationaux de l’innovation.

Puis ce fut au tour de Vincent Lôme, co-fondateur de la start-up HYSILABS d’accueillir la délégation et de présenter sa technologie de rupture : la production d’hydrogène à la demande. La société est à la recherche de partenaires publics, techniques et financiers qui permettront de l’accompagner dans sa phase d’industrialisation prévue courant 2017.

Xavier Capron, ingénieur R&D de SP3H, a présenté « la fuel box », technologie innovante qui permet d’équiper les véhicules d’un capteur miniaturisé qui analyse la qualité des carburants et ajuste en temps réel les réglages du moteur. Résultats : une réduction considérable des consommations de carburant et des émissions polluantes. Si la Recherche et le Développement sont bien supportés par les partenaires publics français, il a pu exprimer en présence de la délégation, la difficulté pour une start-up de financer le lancement de l’industrialisation.

 

Les laboratoires et équipements d’excellence à l’honneur

Le Technopôle regroupe de nombreux scientifiques de renommée internationale. Ces équipes sont pluridisciplinaires et recouvrent les sciences de l’environnement, des sciences naturelles aux sciences humaines et sociales. Elles s’appuient sur des équipements scientifiques sophistiqués permettant des mesures de géochimie, de géophysique, des suivis écologiques. Rassemblés dans le cadre de la Fondation A*MIDEX d’Aix-Marseille Université, il s’agit des Labex et Equipex lauréats du PIA, notamment :

  • Labex OT Med (Objectif Terre – Bassin Méditerranée) : recherche sur les changements climatiques globaux et risques naturels dans le bassin Méditerranéen et les régions semi-arides du Sahel
  • Labex SERENADE : éco-conception des nanoparticules et nanomatériaux, plus surs pour l’homme et l’environnement
  • Equipex Aster-CEREGE avec les accélérateurs de particules ASTERisques et AixMICADAS, dédiés à l’étude du réchauffement climatique et des océans
  • Equipex Nano-id sur les risques associés à l’utilisation des nanoparticules et nanomatériaux

Ces derniers ont pu présenter un point d’avancement technique et scientifique au commissaire général à l’investissement. Des démonstrations des équipements d’excellence ASTER-CEREGE ont également eu lieu sur site.

~